PROMOS FIN D'ANNÉE : JUSQU'À -70%
dormir dans un avion

Confort, Conseils, Santé -

Comment bien dormir assis dans un avion ? Les astuces à connaître

de lecture

Vous vous apprêtez à embarquer sur un vol long courrier et vous êtes inquiet à l’idée d’arriver sur place complètement exténué ? Il est vrai qu’entre la fatigue du voyage et le décalage horaire, à moins de dormir dans l’avion, il sera difficile de récupérer pleinement afin de profiter de vos vacances.

Mais comment réussir à dormir correctement lorsqu’on n’a pas la chance de pouvoir s’allonger sur les sièges de première classe ? Pas de panique ! Nous avons concocté rien que pour vous une petite liste de conseils et astuces pour optimiser votre sommeil et bien dormir assis dans un avion ainsi vous assurer d’être en pleine forme à l’arrivée.

Astuce 1 : choisir le siège idéal

Avant toute chose, le choix du siège est crucial. Pour pouvoir dormir pendant le vol, il faut être sûr d’être dérangé le moins possible. Il est tout indiqué de choisir un siège côté hublot. En effet, si vous êtes côté couloir, vous risquez d’être dérangé régulièrement par vos voisins de siège qui souhaitent se rendre aux toilettes ou bien d’être bousculé accidentellement par les passagers ou les stewards qui se déplacent dans l’allée.

Par ailleurs si vous choisissez une place près des portes de sorties ou de secours, vous aurez davantage de place pour étendre vos jambes. Elles sont difficiles à réserver donc n’hésitez pas si vous en avez l’opportunité !

Enfin, il s’agit de bon sens, mais fuyez comme la peste les sièges situés proches des toilettes pour éviter à la fois d’être dérangé par les nombreux allers-retours des autres passagers et les mauvaises odeurs.

comment dormir avion

Astuce 2 : miser sur une tenue confortable

Que vous ayez l’intention de dormir ou pas, porter une tenue confortable en avion est vivement recommandé pour être le plus à l’aise possible. Misez sur des vêtements larges et/ou élastiques de type jogging, legging, t-shirt, etc. Evitez les vêtements avec des coutures marquées, qui serrent trop la taille ou les jambes.

Prévoyez également un pull chaud et éventuellement un foulard ou une écharpe car les courants d’air et les variations de températures sont très fréquents à bord d’un avion à cause de la climatisation.

Pour les chaussures, choisissez également une paire confortable car les pieds ont tendance à gonfler pendant le vol.

Enfin, n’oubliez pas les indispensables sur un vol long-courrier : les bas de contention ! En effet, s’ils ne sont obligatoires que pour les femmes enceintes et les personnes souffrant d’insuffisance veineuse, nous vous recommandons vivement d’en porter car la position assise prolongée est très mauvaise pour la circulation. Les bas de contention vont favoriser le retour veineux et vous pourrez ainsi dire adieu aux sensations de jambes lourdes !

Astuce 3 : prévoir des accessoires

Une fois que vous êtes certains d’avoir réservé le bon siège et sélectionné la tenue idéale pour votre voyage, il est nécessaire de prévoir des accessoires pour garantir un sommeil de qualité. Afin de créer des conditions propices à l’endormissement, il faut réduire les nuisances sonores et la luminosité.

Pour cela, munissez-vous de bouchons d’oreille ou d’un casque réducteur de bruit et d’un masque de sommeil en tissu pour les yeux. Pensez également au soutien votre nuque et votre tête et prévoyez pour cela un oreiller de voyage, de préférence à mémoire de forme.

Enfin, prévoyez éventuellement un plaid pour vous couvrir car en plus des courants d’air fréquents que nous avons déjà mentionnés, la température du corps se refroidit naturellement lorsque l’on dort.

Astuce 4 : bouger et s’hydrater

Gardez bien en tête qu’il ne faut surtout pas rester en position assise pendant toute la durée du vol ! Afin de stimuler votre retour veineux et diminuer les risques de thromboses liés à l’immobilité, il faut impérativement vous lever et faire quelques pas le plus souvent possible.

L’idéal est de faire un aller-retour dans l’allée toutes les 2-3 heures environ pour vous dégourdir les jambes. Et parce que l’air en cabine est particulièrement sec et froid du fait de la pressurisation, il est essentiel de s’hydrater régulièrement pour compenser.

Buvez de l’eau ! Evitez le café et les sodas et ne buvez surtout pas d’alcool car en plus de déshydrater l’organisme, il a tendance à perturber la respiration et le sommeil.

Les astuces de dernière minute

La nuit précédent votre trajet en avion, essayez de ne pas trop dormir. Ainsi, vous serez fatigué au moment de l’embarquement et mettrez toutes les chances de votre côté pour bénéficiez d’un sommeil profond. Que vous alliez vous coucher plus tard ou que vous vous leviez plus tôt, l’essentiel est de ne pas dormir plus de quelques heures.

Une fois à bord de l’avion et avant de vous endormir, pensez à boucler votre ceinture de sécurité et à la laisser bien visible. En effet, en cas de turbulences, cela vous permettra de ne pas être réveillé par le personnel naviguant pour vérifier que vous êtes bien attachés.

Enfin, si vous avez du mal à vous endormir en avions, à cause du stress, du manque de confort ou quelque raison que ce soit, sachez qu’il existe des petits coups de pouce pour vous aider. Nous vous déconseillons fortement les somnifères car ils peuvent provoquer des crises de somnambulisme ou au contraire, ont tendance à immobiliser la personne, ce qui, comme nous l’avons déjà vu, est très mauvais pour la circulation sanguine. Toutefois, une tisane ou des comprimés à base de plantes telles que la valériane vous permettront de vous détendre et de favoriser l’endormissement. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.

Grâce à notre liste d’astuces, vous n’aurez plus qu’à vous laisser tranquillement emporter dans les bras de Morphée et ainsi recharger vos batteries au cours de votre vol long-courrier !