✨ BLACK WEEK : profitez de nos offres jusqu'au 04/12 ! ✨
visiter porto

Visiter la ville de Porto

de lecture

À la douce embouchure du fleuve Douro se trouve une ville capable d'être à la fois animée et paisible, compétitive et charmante, avec une projection d'avenir enviable.

La capitale du nord du Portugal est un délice dans tous les sens du terme : gastronomique, culturel, ludique, pittoresque, musical (vous verrez tant d'artistes de rue se produire qu'on a l'impression de vivre le prélude d'un festival) et même pour sa taille, car on peut en profiter à pied et en quelques jours seulement. Le Douro, qui le sépare en deux pour mourir dans l'Atlantique, offre des couchers de soleil dignes du fado dans le quartier de Ribeira, à droite du pont Don Luis I. De l'autre côté, à Nova Gaia, les vues sont encore meilleures : toute la splendeur de la vieille ville tout en dégustant un vin local dans l'une des nombreuses caves situées le long des rives : Real Companhia Velha, Burmester, Calem, Sandeman, Vasconcellos, Quinta dos Corvos... Il y en a beaucoup.

Le Douro, qui se sépare en deux pour mourir dans l'Atlantique, offre des couchers de soleil dignes du fado dans le quartier de Ribeira.

L'ensemble de son centre historique a été déclaré patrimoine mondial par l'Unesco en 1996. La référence géo-visuelle de la ville, permettez le néologisme, pour tous les Portugais est la Torre dos Clérigos : avec presque 76 m, c'est la construction la plus haute de la ville, elle peut être vue de n'importe quel point et elle était une référence pour les bateaux. C'est ici que les condamnés étaient pendus et enterrés, d'où l'ancien nom inquiétant de "colline des pendus". Elle est l'œuvre de l'Italien Nicolau Nasoni, qui n'a pas voulu faire payer son travail - il était chargé de beaucoup d'autres - et en récompense d'un tel geste, on lui a assuré une tombe dans la même église, à son pied.

Le point de référence pour tout Portugais est la Torre dos Clérigos.

À proximité se trouve la célèbre librairie Lello : l'une des plus belles du monde et aussi l'une des plus visitées. L'écrivain J.K. Rowling a travaillé comme professeur d'anglais à l'université voisine de Porto et a eu l'idée de situer son roman Harry Potter ici, et même l'uniforme des étudiants de Poudlard est celui des étudiants de l'université portugaise.

En face et à gauche se trouve l'église do Carmo (du Carmel), construite au XVIIIe siècle et qui se distingue par son rattachement à une autre, l'église des Carmes. L'impression est celle de deux églises fusionnées en une seule.

L'un des sites incontournables de la ville est la gare de Sao Bento.

Le quartier de La Victoria, aujourd'hui décrépit, laisse encore entrevoir l'ombre d'une élégance qui a vécu en des temps meilleurs. C'était l'un des plus grands quartiers juifs de la péninsule ibérique jusqu'à ce que la peste du XIVe siècle fasse des Juifs un bouc émissaire. L'un des sites incontournables de la ville est la gare de Sao Bento, dont les murs reflètent certaines des scènes les plus mémorables de l'histoire du Portugal, peintes sur 20 000 carreaux. 

La cathédrale, située sur une colline du quartier de Batalha, offre des vues magnifiques sur la ville. En face d'elle, le pelourinho, une colonne utilisée pour pendre les criminels aux yeux de la foule, bien qu'elle ait été installée au milieu du XXe siècle et n'ait jamais vu de cadavre.

Pour le déjeuner, nous vous recommandons les nombreuses tables du restaurant All in Porto (Rúa dos Caldeireiros, 111), la vue imprenable sur le Douro depuis le Wine Quay Bar si vous choisissez de dîner sur son mur de pierre (Muro dos Bacalhoeiros, 111-112), l'Antiqvvm, étoilé au Michelin (Entre-Quintas, 220) et la beauté et le style de l'Enoteca 1756, à Serpa Pinto 44B, à Vila Nova de Gaia. 

Vous ne pouvez pas quitter la ville sans essayer le produit vedette de la cuisine portugaise, la morue : bacalao : gratiné, à la crème, a brás, a lagareiro, a gomes de Sá et même "spirituel" sont quelques-unes des recettes traditionnelles. Parmi les meilleurs restaurants qui le proposent dans leurs menus, citons Maria Rita (Alegria, 16), Ora Viva (Fonte Taurina, 83), Bacalhau (Muro dos Bacalhoeiros, 154) et a Tasquinha (Rúa do Carmo, 23). Si vous voulez dire au revoir avec un verre, dirigez-vous vers la rue animée Cándido dos Reis, bordée de pubs des deux côtés du trottoir.

Le sanctuaire de Fátima se trouve à une heure et demie de Porto.

Le sanctuaire de Fatima se trouve à une heure et demie de route de Porto. Et cela vaut la peine, que vous soyez croyant ou non, contempler la ferveur des autres fait chaud au cœur. Fatima est toujours pleine de fidèles (même tard dans la nuit, ils viennent allumer des bougies et prier la Vierge dans la chapelle des apparitions) et on estime que pas moins de six millions de visiteurs par an affluent sur le site, l'Espagne étant le principal affluent de ce fleuve religieux. Bien sûr, outre les basiliques de la Sainte-Trinité et du Rosaire, en l'honneur des apparitions de 1917, il y a beaucoup à voir dans la région, qui est en plein essor ces derniers temps avec de nombreux congrès organisés autour de divers pôles industriels.